A la ville ou à la campagne, coworker en toute liberté !

Coolwork

Avec l’exigence des nouveaux travailleurs, non seulement l’indépendance, les espaces de travail évoluent avec la demande. Aujourd’hui, l’organisation du travail est pensée de façon participative.

Coworking urbain ou rural, cohome, loft, mobil-home…le collaboratif à l’état pur.

Coworking caméléon

Depuis son existence, la manière de coworker a bien évoluée.

Philosophiquement, le coworking est fondé sur l’esprit collaboratif. Ses caractéristiques sont premièrement la communauté mais aussi ses animateurs. Ils optimisent leurs échanges et leurs affinités afin de se donner mutuellement de la valeur et contribuer à la découverte d’autrui.

Le coworking est avant tout un outil de travail accessible à tous et pour tous.

 

  • Coworker à la campagne ? C’est possible !

C’est l’une des idées géniales lancée par Mutinerie Village. Une ferme à 2 heures de Paris où des coworkers travaillent, réseautent (oui oui) et se ressourcent dans 40 hectares de verdure.

Fablab, yoga, balade dans les bois, coin potager… Idyllique !

Au Pays-Bas, une startup à lancée en 2015 une idée dingue : mettre à disposition des mobil-homes 100% écologiques et autonomes. Télétravailleurs, entrepreneurs, freelances, particuliers, ou groupes peuvent s’installer dans la campagne hollandaise. L’objectif de KantoorKaravaan est de favoriser la créativité et une productivité dite plus « naturelle » dans cette société noyée dans l’information massive.

  • Coworker les pieds dans l’eau ? C’est aussi possible !

Pour tous ceux qui désirent coworker à l’international, le réseau Copass est fait pour vous. Il regroupe des espaces de coworking aux 4 coins du globe (Etats-Unis, Pérou, Nouvelle-Zélande, Bali, Russie, La Réunion…). Une fois membre (à la carte, 10 jours/mois, à temps plein), vous avez la possibilité de réserver votre « séjour » dans l’espace de travail que vous souhaitez.

  • Coworker « at home » ? C’est encore possible !

C’est l’idée de Laura Choisy et Céline Martinet, freelances rencontrées lors d’un meet-up, qui ont fondées le concept du Cohome. Une plateforme de coworking à domicile destinée aux travailleurs SBF (Sans Bureau Fixe) et la possibilité d’être accueilli chez un particulier avec d’autres coworkers pour environ 5€/jour.

On retrouve aussi Le Loft à Rennes, un espace de coworking créé par Laure Haezbrouck. Conçu comme un appartement et ouvert 24h/24h, les membres vont du bureau à la cuisine, prennent une douche, descendent à la salle de sieste par le toboggan…

Un réel lieu de vie.

 

Quand les grands groupes s’y mettent…

On parle maintenant corpoworking, l’art de mêler corporate et coworking pour le confort des salariés. Généralement orienté vers le digital, cela peut donner naissance à un projet de transformation contournant les processus organisationnels habituels des entreprises.

Facebook, à Tel Aviv en 2015, a déménagé ses bureaux dans un espace de 2973m² intégrant l’extérieur à l’intérieur. Les salariés s’imprègnent de l’ambiance Facebook et de sa mise en page avec un mur à gribouillis à chaque bureau, circulent en toute transparence sur 4 étages illustrés par l’artiste israélien Faluja.

Un lieu spacieux et ouvert à la collaboration.

 

Les bureaux d’AirBnB à San Francisco mêlent espace travail et maison dans 6690m². Dans cet endroit dit « caverne à nerd », les salariés disposent de tout l’équipement d’un appartement. Fondé sur le partage de pensé, ce lieu ouvert et partagé permet aux employés de naviguer du bureau à  la cuisine, de s’enrichir à la bibliothèque, ou même de faire une petite sieste.

Une collocation de rêve !

 

Devenons autosuffisant, devenons libre !

Leave a Reply