Le coworking, une invention des hackers

coworking-hackerspaces-network

Dans son ouvrage « L’âge du faire », le sociologue Michel Lallement a étudié le monde passionnant des hackers en s’installant sur la côte ouest des Etats-Unis, entre San Francisco et la Sillicon Valley.
Il nous éclaire tout d’abord sur ce que sont réellement les hackers : ce sont des créateurs, au sens large du terme, qu’il soit programmeur, compositeur, concepteur et fabriquant de produits. Nous les confondons souvent avec les crackers, qui eux, sont des pirates informatiques.

Cette conception de travail n’est pas que professionnelle, mais elle est aussi personnelle. Les hackers sont des individus qui ont le goût du défi, repoussant les limites et préoccupés par une volonté d’entreprendre. Ils aiment contourner les normes et essayent de trouver la moindre faille pour se sentir, en quelque sorte, acteurs de l’anarchie.

C’est un mouvement qui a prit forme dans l’industrie informatique et dans la contre-culture libertaire des années 60 en Californie.

Hackers et makers cohabitent généralement ensemble dans des espaces, hackerspace, makerspace, fablab ou encore tech shop, où ils développent la culture du « faire » avec ses propres codes et règles et sa propre histoire. C’est un lieu physique géré collectivement où tous les membres partagent les mêmes ressources, qu’elles soient matérielles ou intellectuelles.

Bien que brillants sur le plan intellectuel, ils ont souvent un cursus scolaire atypique et n’arrivent pas à s’épanouir dans un système trop formaté. Ce sont des personnes en recherche constante d’une utopie, d’un idéal professionnel libre et collectif à la fois.

Les hackerspaces sont fondés sur un esprit d’auto-entreprenariat et d’entraide où tout est mutualisé : formation, outils, compétences…

À la lecture de cet ouvrage, il semblerait que ce monde soit à l’origine du coworking.

Coolwork réuni de nombreux coworkers issus de l’informatique et du digital. Ils sont développeurs, graphistes, webdesigner, e-marketeur, community manager…et travaillent avec échange, collaboration, partage dans ce lieu de vie professionnel.

 

Leave a Reply